Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Atelier du schmoll
  • Atelier du schmoll
  • : L'atelier du schmoll est fier de vous présenter différentes expérimentations d'illustration, poils aux oignons
  • Contact

gottakatschmoll

facebookschmolltwitschmoll
tumblrschmollfacebookpokachu

Révélation Blog 8

108.jpg

Choisis ton personnage!

archibaldbouletburp
 cabotdomitilleforzapedro
 garymaelhugoruyantjibe
 kimconsignylewistrondheimlilla
 luchiemamiesupernovamanularcenet
 obionpiratesourcilpochep
 romainronzeauroresaki
 seeeebthibautrassatvincentcault
 wouzitzephir30joursdebd
 blogbdfrpetitformatfrcomicsblogorg

XP

COUV 13m28 BD

 

Chez  manolosanctis

  Juillet 2010

 

revsciso1

 

Revue des Sciences sociales

Mars 2011

Me contacter

atelierduschmoll

@hotmail.fr

23 février 2007 5 23 /02 /février /2007 14:40

    De temps en temps je suis super content d'un dessin, même si j'y ai fait des erreurs du point de vue de l'ombrage et de la perspective. Quand on me le fait remarquer, je rétorque que, de toute façon, rien n'est réel dans une représentation. Des fois je me demande si mes réflexions esthétiques ne sont pas élaborées de manière à légitimiser ma flemme. Mais si je commence forcer mon coup de crayon dans une optique pseudo-réaliste, mon expressivité rique d'en prendre un coup et donc, mon message graphique d'être appauvrit.

  Mon frère (je ne dirai pas lequel) me fait souvent comprendre que mes discours sont bien beaux, mais qui sorte de la bouche d'un charlatan qui n'a même pas de diplôme. Ensuite il me demande pourquoi je ne dessine pas de plus grosses poitrines à mes personnages féminins. Je lui répond que je n'en sais rien et que cette question est du même ordre que celles posées sur l'adoration quasi universelle des frites. Pourquoi aime-t-on les frites? Parce que c'est bon. Pourquoi des petites poitrines? Parce que j'aime bien. Mon papa participe aussi à ce genre de débat. Lui il dit que c'est mieux qu'une aventurière ait des petits seins, car une poitrine énorme serait un handicap lors d'une scène d'action. Il faut savoir rester logique. Il a raison, comment mon héroine peut-elle éviter une boule de feu magique, en faisant un bon de quatre mètres de haut, si ses seins sont trop lourds? Ca n'est pas crédible.

  Quand même, réfléchir c'est sympa, mais ça ne sert strictement à rien des fois... Le problème c'est je peux pas m'en empêcher...

Repost 0
Published by Schmoll - dans atelierduschmoll
commenter cet article
21 février 2007 3 21 /02 /février /2007 13:29

     Ca doit faire maintenant sept à huit ans que je veux faire de la bande dessinée. Si certains désirs s'usent quand on les laisse trop longtemps de côté ou perdent de leur intensité une fois qu'ils  sont assouvis, ce rêve-ci, qui est quand même un fantasme de gamin, ne fait que se rengorger. Plus je dessine, plus j'ai envie de dessiner, et plus je m'avance dans une histoire, plus j'ai envie de faire la suite. J'ai des fois l'impression d'être en même temps narrateur et lecteur.

  Enfin bon, tout ça pour te dire, qu'après avoir recréé quatre ou cinq fois le personnage d'Alceste, après avoir subit des bloquages de plusieurs mois, je touche enfin à la conclusion de cette putain de première bd. Maintenant je vais devoir sortir du conceptuel et de la jouissance créatrice pour devoir me confronter à la recherche d'un éditeur, mais surtout aux critiques "objectives", comme en parlent si bien les lois de l'esthétique...

  P.S.: Alceste, c'est le personnage qui fait pipi, celui qui marche c'est Jacques.

Repost 0
Published by Schmoll - dans atelierduschmoll
commenter cet article
19 février 2007 1 19 /02 /février /2007 18:20
Repost 0
Published by Schmoll - dans atelierduschmoll
commenter cet article
19 février 2007 1 19 /02 /février /2007 18:18
Repost 0
Published by Schmoll - dans atelierduschmoll
commenter cet article
19 février 2007 1 19 /02 /février /2007 18:16
Repost 0
Published by Schmoll - dans atelierduschmoll
commenter cet article
19 février 2007 1 19 /02 /février /2007 15:19

   Il est impressionnant de constater que lorsque les années passent, on peut mettre à mal nos convictions les plus solides. Je te parle de ces convictions que l'on forge sur l'enclume de notre jeunesse avec le marteau de la sincérité, comme celle par exemple qui me disait que jamais je ne serais à la mode, parce que c'est tellement plus gratifiant d'exercer son art dans une caverne avec un morceau de charbon et pour seul éclairage l'explosion de mon âme en gerbes de couleur.

  Le temps aidant et plusieurs gueules de bois plus tard, mes vingts ans se sont assis sur mes seizes et m'ont fait acheter un téléphone portable, un appareil photo numérique (alors que je chantais le charme de l'argentique) et tout le petit matos pour se la péter sur internet, parce que j'ai envie de me faire connaître... Quelle prostitution scandaleuse, tu me diras. Et bien oui, me voilà sur un blog.

  En bref, j'espère user de ce procédé pour te tenir au courant de l'évolution de mes divers projets artistiques. A bientôt...

Repost 0
Published by Schmoll - dans atelierduschmoll
commenter cet article