Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Atelier du schmoll
  • Atelier du schmoll
  • : L'atelier du schmoll est fier de vous présenter différentes expérimentations d'illustration, poils aux oignons
  • Contact

gottakatschmoll

facebookschmolltwitschmoll
tumblrschmollfacebookpokachu

Révélation Blog 8

108.jpg

Choisis ton personnage!

archibaldbouletburp
 cabotdomitilleforzapedro
 garymaelhugoruyantjibe
 kimconsignylewistrondheimlilla
 luchiemamiesupernovamanularcenet
 obionpiratesourcilpochep
 romainronzeauroresaki
 seeeebthibautrassatvincentcault
 wouzitzephir30joursdebd
 blogbdfrpetitformatfrcomicsblogorg

XP

COUV 13m28 BD

 

Chez  manolosanctis

  Juillet 2010

 

revsciso1

 

Revue des Sciences sociales

Mars 2011

Me contacter

atelierduschmoll

@hotmail.fr

22 mai 2008 4 22 /05 /mai /2008 18:51

Partager cet article

Repost 0
Published by Schmoll - dans atelierduschmoll
commenter cet article

commentaires

ppee* 28/11/2008 11:22

hum en fait, il y en a qui adhère à tes msies en abîmes.

schmoll 06/06/2008 13:06

Oué, mais phénoménologie c'était plus fun comme mot.Du reste, il y a bien un questionnement de l'être et des sensations de par la mise en abîme. Au demeurant, au moment où je dessine et j'écris ce personnage (qui n'est effectivement rien d'autre que ma propre extension), il y a expérience sensorielle et réflexion sur l'être, dans ce que je produis. En outre, il y a cette question implicite: comment suis-je perçu par le lecteur, moi ainsi que mon "ami"? L'expérience est visuelle, donc sensorielle, et c'est bien celle-ci, la leur comme la mienne, que j'interroge, ainsi que l' "être des chose". Le blog, la bd et la pseudo-autobiographie, raccrochons à ça la mise en abîme, peuvent ingérer un "rapport à la phénoménologie" qui, comme le titre l'indique, est abimée (kaput). Pour ce qui est du terme cartésien (Descartes), je me suis gourré, je voulais écrire "je pense, donc il est" et pas "je suis, donc il est". Cela dit c'était moins une référence à notre ami doutant qu'à Fred, qu'en il parlait de son personnage Achille Talon.

lilla 05/06/2008 16:49

Haha!Je suis pas tout à fait d'accord, monsieur... Non, parce que ton "ami" ne tente pas de saisir sa "structure transcendante": il ne s'interroge pas quand à son statut d'existant: il n'existe pas, il le dit clairement , puis qu'il est issu de ton monologue (c'est lui qui le dit). D'ailleurs, il ne s'interroge pas plus sur son satut d'existant que sur son statut d'être.Donc la phénoménologie, en tant qu'étude du véritable être des choses a pas trop sa place, ici, si on l'entend en termes cartésien (Descartes), et ça semble être ton cas ici ("je suis, donc il est"). Enfin, c'est mon avis et c'est pour ça que je posais la question. Ensuite, toujours si on reste dans une approche cartésienne, la phénoménologie, c'est une étude qui porte sur l'être des choses que tu appréhendes sensoriellement. Dans la phénoménologie, ce sont de tes sens dont tu doutes. Et là, ton pote se posent pas trop de questions sur ses sensations.Ou alors, on entend pas le mot "phénoménologie" de la même façon c'est pour ça que je posais la question.Sinon, l'étude de l'être véritable des choses (en dehors de ce que l'on perçoit d'elles), c'est l'ontologie. Et sinon, métaphysique est un terme sympa, aussi, parce qu'il englobe pas mal de choses, et que, surtout, tout le monde le comprend. 

schmoll 03/06/2008 07:45

Bah en fait, le rapport avec la phénoménologie, c'est que le personnage de mon ami a tenté de situer sa structure transcendante, alors qu'en fait, il n'est qu'une partie émergente de ma conscience. En somme, le retour aux données immédiates de son être ne s'est efffectué que par mon intermède: je suis, donc il est.

lilla 30/05/2008 10:38

Mais quel rapport avec la phénoménologie, au final?gnhein?